Mon logo

Mon logo

27 avril 2011

Douceurs andalouses

Itinéraire



Le 10 avril vers 9.00, nous prîmes le large, cap sur l'Espagne du sud et l'Andalousie.


Nous traversâmes la France par Paris et Bordeaux. Arrêt dans les Landes pour dormir quelques heures et dès le matin, départ vers Irun, poursuite vers Burgos et Madrid que nous dépassons, pour nous arrêter pour passer la nuit, plus très loin de Cordoba (Cordoue) qui sera notre première véritable étape du voyage.


Camping El Brillante
Tout début de l'après-midi du 12 avril, nous accédons au camping El Brillante où nous sommes accueillis avec le sourire et en français ! Bien situé (pas loin de la ville), bien équipé, calme et très propre (NB : la propreté est une caractéristique commune aux autres terrains espagnols  que nous connaissons). En vélos, nous accédons à la ville en quelques minutes et la découvrons. Les points visités sont entre-autres : la Mezquita (grande mosquée superbe), l'Alcazar de los Reyes Christianos (patios, jardins, bains maures). Dans les ruelles et rues étroites de la Juderia (ancien guetto juif), nous allons de découvertes en découvertes. Fantastique !


Camping Villsom
Après deux nuits au camp, nous nous lançons vers Sevilla (Séville) où nous arrivons très rapidement pour nous installer dans le camping Villsom où nous fûmes également bien accueillis et installés.  Situé à une dizaine de km de la ville, au milieu d'une zone un peu dévastée, plus ou moins calme, il nous donne un peu plus de difficultés pour accéder à la ville en vélo. Nous devons même emprunter un tronçon de voie rapide qui ressemble furieusement à une autoroute ! Par contre Séville est dotée de magnifiques pistes cyclables qui vont nous permettre de la sillonner dans tous les sens ! Nos découvertes principales furent la Catedral et sa Giralda, la Piaza de Espagna et le Parque Maria Luisa, les palais, patios et jardins du Reales Alcazares.


Camping Maria Eugenia
Notre troisième et dernière étape fut Granada (Grenade). Nous y avons passé 3 nuits, au Camping Maria Eugenia : très accueillant, arboré, joliment décoré et fleuri, pas loin de la ville, bien équipé mais... collé à l'autoroute, dommage !
Avec nos vélos, nous accédons facilement à Grenade et  nous allons y découvrir son quartier de l'Albaicin, le Real Capilla de Grenade (crypte et musée des rois catholiques) et bien sûr l'Alhambra que nous ne pûmes malheureusement pas visiter car il nous fallait bien sûr acheter, mais surtout réserver nos entrées, et le temps nous manquait. Nous avons eu néanmoins accès aux parties "tout public", visiter le Palais de Charles Quint et découvrir aussi de loin, les Jardines del Partal.  
Le retour
Hélas, les meilleures choses ont en effet une fin.


Le 20 avril, cap au nord vers notre maison où nous arrivâmes le 21 peu avant minuit.   Au total,  4.600 km, sans aucun problème (sans compter les 150 km parcourus sur nos vélos !) et très satisfait de notre séjour et de notre nouvelle "roulotte" italo-germanique. Quelques mots la concernant : il s'agit d'un camping-car "profilé" motorisé avec un moteur turbo diesel de 2300 cc et de 130 cv (320 Nm) avec une boîte 6 vitesses  (traction avant). Difficile de comparer objectivement deux véhicules construits avec 10 ans de décalage. Le Fiat surclasse évidemment aux niveaux équipement, confort, performances et consommation (et donc pollution) le Ford Transit avec capucine de 2500 CC, de 125 CV, boîte 5 vitesses, et d’un couple nettement inférieur  (propulsion arrière). Quant à la cellule, le Fiat CARADO accueille 3 adultes à l’aise et le Ford RIMOR peut en loger facilement 6. Enfin, le confort de conduite du Fiat est nettement augmenté par une meilleure isolation phonique, la possibilité d'utiliser l’airco  et le régulateur de vitesses (cruise control). Il me reste à l'équiper d'une caméra de recul  et d'une attache remorque.


...J'allais oublier de préciser : "Tout le monde connaît la cuisine espagnole. Je ne vous surprendrai donc pas en disant que nous nous sommes régalés de tapas variés, de salades fraîches et craquantes, de poissons délicieux et désaltérés avec quelques bons vins régionaux et une ou deux San Miguel."  ;-)  Et d'ajouter que l'Andalousie est une superbe région, en particulier Grenade, aux pieds des massifs enneigés de la Siera Nevada et aussi que nous avons bénéficié d'un climat quasi estival durant presque tout notre séjour et nos trajets.